LISTE CARTE

 

Festival Peace in the Field

L’été offre ses innombrables concerts à travers la province. Chaque grande ville nous tire par la manche pour faire pencher nos cœurs mélomanes vers sa programmation.

Moi, on ne me charme pas si facilement. Je suis une pure amoureuse de la campagne. Exit les grandes artères, son bruit et ses travaux routiers. Ce sont les grands espaces qui me donnent le frisson.

Vous imaginez à quel point l’idée d’un mariage entre musique et camping en plein champ me donne envie de me glisser aux premières loges. C’est comme ça qu’un beau jour de juin, je ramasse ma tente, ma chemise de flanelle et je prends la route en direction de Sainte-Sabine pour Peace in the field.

Du trafic ? Nah. Sainte-Sabine ne connait pas. Sauf les vaches de Louis-Marie Tanguay (alias Ti-Lou), qui se promènent nonchalamment le long du rang Saint-Charles, les automobiles se font rares sur la route de la Ferme Aquilon.

C’est en pénétrant tranquillement sur le site, dans un décor à couper le souffle, qu’on découvre à quel point l’événement jouit d’une réputation qui attire des mordus, année après année.

Gabriel Boutin aime la visite. Grand amateur de musique, il invitait régulièrement des amis à fêter et gratter la guitare sur la terre familiale. En 2015, le jeune cultivateur choisit de voir grand et crée son propre festival.

Moi (avec un sourcil inquisiteur) — Pourquoi Peace in the Field ?

Gabriel — (rires) Ça s’est décidé sur le coin de la table. J’étais avec ma mère Luce et on a sorti quelques noms, comme ça, qui pouvaient rappeler le Peace and love de l’époque. C’est ma mère qui a trouvé l’idée !

Moi — Des histoires pas possibles, tu en as connu au fil des années ?

Gabriel — Oh si ! Comme ce musicien qui exigeait qu’on apporte de la glace à sa loge pour sa vodka pamplemousse, sinon il risquait des brûlements d’estomac (rires) ! Trouver de la glace à Sainte-Sabine la fin de semaine, c’est tout un défi. C’est ma grand-mère qui en a apporté. Peace in the Field, c’est une histoire de famille. Avec mon ami Sam qui s’est joint à nous il y a quelques années, on forme une équipe solide.

Peace in the field accueille des noms connus de la scène musicale. Mononc’ Serge, Pépé et sa guitare, Angel Forest, Orloge Simard et les réputés groupes hommage Echoes (Pink Floyd) et Alcoholica (Metallica) ont conféré à Peace in the Field l’étoffe d’un véritable festival à l’échelle provinciale.

Aujourd’hui, l’événement offre un judicieux mélange de musique fraîche et pour nostalgiques. Avec son espace de camping sauvage (apporte ta tente, ta caravane ou ta roulotte), son chapiteau chauffé pour les concerts, ses artisans et sa cantine sympathique, Peace in the field est ZE festival à découvrir pour amorcer l’été en paix.

Un p’tit conseil : apporte ta lampe de poche ! Le ciel étoilé est magnifique, mais un enfargement dans une bestiole, qui n’en a pas, est si vite arrivé.

Peace !

Tous droits réservés © 2019 Tourisme Etchemins  •  Conception site web : Ubéo Solutions Web  •  Politique de confidentialité